La F rance refuse le visa à des joeur de l'équipe nationale

Publié le par arnolddollard

Jeux olympiques 2008 : La France refuse le visa à des joueurs de l'équipe nationale


© Jean Bruno Tagne, Le Jour

Cet acte de l'ambassade perturbe le programme de préparation des Lions Indomptables Espoirs à Lyon.
 
Jean Fridolain Ngambé, Ousmaïla Baba, Bebey Kingué et Amour Patrick Tignyemb, quatre joueurs de l'équipe nationale Espoirs, errent en ce moment dans les rues de Yaoundé.

Ils auraient dû être en France pour le stage préparatoire au match amical que les Lions Indomptables livrent le 12 juin prochain à Tokyo contre la sélection Espoirs de ce pays. Seulement, l'ambassade de France au Cameroun a rejeté les demandes de visas introduites par ces quatre footballeurs. Ceux des autres encadreurs, titulaires d'un passeport de service ont été accordés.

Joint au téléphone hier dans la journée d'hier pour avoir une idée de la raison évoquée par les autorités diplomatiques françaises pour refuser ces visas, André Nguidjol, directeur administratif des équipes nationales, dit ne rien savoir. " Aucune ambassade ne donne la raison pour laquelle elle donne où refuse de donner un visa ", nous a-t-il dit. Il soutient que les dossiers complets de ces joueurs ont été déposés et dans le respect de la norme en vigueur à l'ambassade de France. Il ajoute que ces mêmes joueurs ont obtenu sans difficultés, les visas d'entrée au Japon où ils devraient rejoindre le groupe pour le match du 12 juin prochain. Jean Fridolain Ngambé, Ousmaïla Baba, Bebey Kingué et Amour Patrick Tignyemb devraient quitter le pays samedi prochain.

Le refus de visas à ces footballeurs internationaux Espoirs, qui ne sont pas à leur première sortie du Cameroun, met l'entraîneur Martin Ndtoungou Mpilé dans tous ses états et fausse considérablement son programme de préparation. Ce n'est pas la première fois que la France refuse de donner des visas aux sportifs camerounais. Le cas le plus récent est celui d'un footballeur camerounais, pourtant sollicité par Nancy en France, pas pour un essai, mais pour signer son contrat de travail, qui s'est vu opposer une fin de non recevoir à sa demande de visa.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article